Prix Locus 1980s.

 

Récompense les œuvres de science-fiction ou de fantasy les plus novatrices

1990 : Hypérion (Hyperion) par Dan Simmons
Sur Hypérion, planète située aux confins de l'Hégémonie, erre une terrifiante créature, à la fois adulée et crainte par les hommes : le Gritche. Dans la mystérieuse vallée des Tombeaux du Temps, il attend son heure... À la veille d'une guerre apocalyptique, sept pèlerins sont envoyés sur Hypérion. Leur mission : empêcher la réouverture des Tombeaux. Quand les sept pèlerins se posent à Hypérion, le port spatial offre un spectacle de fin du monde. Des millions de personnes s'entassent derrière les grilles : les habitants de la planète sont sûrs que le gritche va venir les prendre et ils veulent fuir. Mais l'Hégémonie ne veut rien savoir : une guerre s'annonce et les routes du ciel doivent être dégagées. Et tout ce que le gouvernement a trouvé, c'est d'envoyer les sept pèlerins. La présidente le leur a dit d'emblée : « Il est essentiel que les secrets des Tombeaux du Temps soient percés. C'est notre dernière chance. » Mais les pèlerins n'y comprennent rien : c'est tout simple, ils ne se connaissent même pas entre eux ! Heureusement, le voyage leur permettra de se rapprocher. Chacun raconte son histoire, et l'on s'aperçoit vite que nul n'a été pris au hasard. Celui qui a fait la sélection, au fil des confidences, paraît bien avoir fait preuve d'une lucidité... diabolique. Et d'une cruauté... raffinée !
1991 : La Chute d'Hypérion (The Fall of Hyperion) par Dan Simmons
L'Hégémonie gouverne plus de trois cents mondes. Quant aux Extros, ils ont pris le large après l'Hégire. Reviendront-ils ? Un de leurs essaims, depuis trois cents ans, se rapproche d'Hypérion. Les habitants de cette planète ont fini par devenir nerveux ; ils réclament l'évacuation. Pour l'Hégémonie, le jeu n'en vaut pas la chandelle. Mais, sur la même planète, on annonce l'ouverture prochaine des Tombeaux du temps. Le Techno-Centre n'arrive pas à produire des prévisions fiables à ce sujet. Alors, l'Hégémonie agit : elle envoie sept pèlerins sur Hypérion. Drôles de pèlerins ! Celui-ci n'arrive pas à se débarrasser d'un parasite de résurrection ; celui-là écrit un poème qui, selon lui, infléchira le cours des événements. Deux d'entre eux veulent tuer le gritche ; un autre hésite à lui sacrifier sa propre fille, qui naîtra dans trois jours. Et le dernier semble trahir tout le monde, ce qui étrangement ne trouble personne. Bref, l'Hégémonie en fait le minimum ; qu'est-ce qui se cache là-dessous ?
1992 : Barrayar (Barrayar) par Lois McMaster Bujold
Cordelia Naismith, ex-pilote d'astronef, n'est pas une femme comme les autres : non contente d'avoir vaincu les soldats barrayarans, elle a épousé leur chef, l'Amiral Comte Aral Vorkosigan. Tous deux vivent maintenant à Barrayar : Aral vient d'être nommé régent, et Cordelia est enceinte. Une vie tranquille, enfin... Et puis une nuit, c'est l'attentat. Si Aral et sa femme s'en tirent sans dommages, le bébé, lui, risque de voir sa constitution affectée. Mais Cordelia ne veut pas subir les conséquences de cet affront, ne peut abandonner l'enfant qu'elle porte. Ce sera un garçon, elle en est sûre. Différent des autres peut-être, mais appelé à connaître un destin hors du commun et à régner sur Barrayar...
1993 : Le Grand Livre (Doomsday Book) par Connie Willis
Quoi de plus naturel, au XXIe siècle, que d'utiliser des transmetteurs temporels pour envoyer des historiens vérifier sur place l'idée qu'ils se font du passé ? Kivrin Engle, elle, a choisi l'an 1320, afin d'étudier les moeurs de cette époque fascinante qu'aucun de ses contemporains n'a encore visitée : le Moyen Age. Le grand jour est arrivé, tous sont venus assister au départ : Gilchrist, le directeur d'études de Kivrin ; l'archéologue Lupe Montoya, le docteur Ahrens ; sans oublier ce bon professeur Dunworthy, qui la trouve trop inexpérimentée pour se lancer dans pareille aventure et qui s'inquiète tant pour elle. Ses craintes sont ridicules, Gilchrist a tout prévu ! Tout, mais pas le pire...
1994 : Mars la verte (Green Mars) par Kim Stanley Robinson
Quelques siècles après le premier atterrissage, Mars a définitivement changé de couleur. Les patients efforts des colons sont récompensés : aidés par une longévité surhumaine, ils ont permis à une flore élémentaire de se frayer un chemin entre les roches. Le réchauffement du sol a libéré mers et océans ; des nuages sont apparus dans le ciel. Mais les hommes et les femmes ont changé eux aussi. Depuis la révolution durement réprimée de 2061, les Cent Premiers se sont dispersés sur toute l'étendue de la planète. Ils sont divisés. Certains sont entrés en guerre contre les terraformeurs et leur projet qu'ils qualifient de crime écologique. Une course-poursuite s'engage entre les tenants de l'éco-économie, déterminés à préserver la sauvagerie initiale de la planète, et les multinationales, avides de récupérer les profits liés aux mines martiennes et à l'ascenseur orbital construit sur l'équateur de la planète. La répression des transnationales, les grands argentiers du monde, sera terrible. Que deviendront les Terriens, désormais prisonniers d'une planète surpeuplée, miséreuse et polluée ? Tout peut à nouveau basculer dans la violence, et le rêve d'une Mars vivable et douce se transformer en cauchemar.
1995 : La Danse du miroir (Mirror Dance) par Lois McMaster Bujold
Mark, le clone-jumeau de Miles, le fou errant, est revenu. Et, pour fêter son retour, il a volé aux Dendariis un navire de guerre ainsi qu'un commando entier, en se faisant passer pour Miles. Armé jusqu'aux dents, il fonce à présent vers l'Ensemble de Jackson. Miles Naismith se lance à la poursuite de son double. En aveugle, sans savoir ce qui l'attend... En fait, un raid démentiel. Trafic de clones, transplantations de cerveaux... Avec, au bout du voyage, la mort. La mort pour Miles et la folie pour Mark. Est-ce la fin de l'histoire ? Non, car la mort, pour un Vorkosigan, n'est pas irréversible : on peut le ramener à la vie. A condition de retrouver son corps...
1996 : L'Âge de diamant (The Diamond Age) par Neal Stephenson
Dans une Chine rétro-futuriste partagée entre réseaux neuronaux, rebelles intégristes néo-confucéens et comptoirs occidentaux, l'itinéraire d'une toute jeune fille guidée par les préceptes de son étonnant mentor électronique... Un roman interactif et frénétique, électronique et victorien, érotique et poétique, où l'on verra intervenir une actrice au grand coeur, un producteur trop curieux, un savant pas si fou que ça, un mandarin, quelques nobles actionnaires, plusieurs petites filles, une armée de rebelles, des hordes de réfugiés et la reine Victoria II...
1997 : Mars la bleue (Blue Mars) par Kim Stanley Robinson
Mars n'est plus qu'un roc hostile qui tourne là-haut, dans le ciel. Mars est un monde bien vivant. Le Bleu a triomphé. Mars est « terraformée ». Ceux qui espéraient préserver la planète rouge dans sa terrible beauté ont perdu la bataille. Leur objectif, désormais : empêcher l'invasion de Mars par les Terriens.La tentation isolationniste est forte. C'est la position que défendent les partisans du parti Mars Libre. Ces derniers ne veulent pas comprendre que, sur la planète mère, la situation est désespérée : un déluge cataclysmique a fait monter l'eau des océans, aggravant un problème de surpopulation déjà crucial. Et l'administration du traitement de longévité ne va pas arranger les choses... On ne voit pas ce qui pourrait empêcher les Terriens, poussés par le désespoir, n'ayant plus rien à perdre, de déclarer la guerre à Mars. Une solution s'impose : la conquête des autres planètes du système solaire...
1998 : L'Éveil d'Endymion (The Rise of Endymion) par Dan Simmons
Suite à son kidnapping, Énée a passé quatre ans sur la Terre. Pour le moment, ses adversaires sont neutralisés : le père de Soya exerce son ministère sur le monde désertique de Madre de Dios ; Némès, la chose vivante, est restée fondue dans une roche du Bosquet de Dieu. Mais la Pax lance une nouvelle croisade : la solution définitive au problème des Extros ? Et bientôt, tous reprennent du service pour leurs causes respectives. Sans pour autant que leur véritable but soit dévoilé. Énée est-elle vraiment un virus nanotech envoyé pour contaminer l’humanité ? Et le Gritche, qui le manipule ? Quant à Endymion, il part pour un long voyage cryogénique au terme duquel il retrouvera Énée adulte. Alors sonnera pour lui l’heure de l’Éveil et tous les fils seront enfin reliés...
1999 : Sans parler du chien (To Say Nothing of the Dog) par Connie Willis
Au XXIe siècle, le professeur Dunworthy dirige une équipe d'historiens qui utilisent des transmetteurs temporels pour voyager dans le temps. Ned Henry, l'un deux, effectue ainsi d'incessantes navettes vers le passé pour récolter un maximum d'informations sur la cathédrale de Coventry, détruite par un raid aérien nazi. Or c'est à ce même Henry, épuisé par ses voyages et passablement déphasé, que Dunworthy confie la tâche de corriger un paradoxe temporel provoqué par une de ses collègues, qui a sauvé un chat de la noyade en 1888 et l'a ramené par inadvertance avec elle dans le futur. Or l'incongruité de la rencontre de ce matou voyageur avec un chien victorien pourrait bien remettre en cause... la survie de l'humanité !
Copyright La taverne de faust [http://andani.fr]