Prix Hugo 1950s.

Panorama des livres de science-fiction et de fantastique avec le texte de la quatrième de couverture.

Récompense les œuvres de science-fiction ou de fantasy les plus novatrices

1951 : Pommiers dans le ciel (Farmer in the Sky) par Robert A. Heinlein
L'action du roman se déroule dans une future Terre surpeuplée, où la nourriture est soigneusement rationnée. L'adolescent William (Bill) Lermer vit avec son père veuf, George. George décide d'émigrer vers la colonie agricole de Ganymède, l'un des satellites de Jupiter. Après avoir épousé Molly Kenyon, George, Bill et la fille de sa nouvelle épouse, Peggy embarquent sur un Torchship appelé le Mayflower. En cour de route, Bill les sauve de l'asphyxie lorsqu'une météorite fait un trou dans leur cabine. Afin de ne pas s'ennuyer pendant ce long voyage, tous les enfants participent à des cours pédagogiques.
À leur arrivée à Ganymède, les nouveaux colons découvrent que la planète est un désert de pierre aride, sur lequel vient d'être installé une atmosphère qui permet de vivre en plein air, et que le terrain pour la ferme doit être littéralement créé de leurs propres mains. La vie des agriculteurs est extrêmement difficile, de plus, Peggy n'est pas capable de s'adapter à l'atmosphère rarifiée. Lorsque George et Bill décident de retourner sur Terre, Peggy décéde et la famille veut alors se battre pour la vie dans leur nouvelle patrie. En cela, ils sont aidés par leurs voisins - la famille allemande Schultz, qui possède le pommier - le seul arbre de Ganymède cultivé grâce à leurs efforts. Lors d’une expédition Bill découvre les vestiges d’une ancienne civilisation dont un véhicule monté sur pattes...
1953 : L'Homme démoli (The Demolished Man) par Alfred Bester
Ben Reich a la fortune et le pouvoir. Il y a pourtant un obstacle à son bonheur, un ennemi qui le hante jusque dans ses cauchemars : Craye D’Courtney. Pour en finir avec ce problème, il ne lui reste plus qu’une solution : le meurtre. Mais comment pourrait-il arriver à tuer un homme, dans une société où les meilleurs policiers sont télépathes et où aucun crime n’a été commis depuis plus de soixante-dix ans ? Et, surtout, comment ne pas se faire prendre ? Car, si la culpabilité de Reich est prouvée, la sanction tombera, sans appel : il sera immédiatement condamné à la démolition. Avec ce premier roman, Alfred Bester déploie une imagination hors norme.
1954 : Fahrenheit 451 (Fahrenheit 451) par Ray Bradbury
451 degrés Fahrenheit (soit 232°C) représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume. Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable. Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.
1955 : They'd Rather Be Right par Mark Clifton et Frank Riley
Deux savants créent un cerveau cybernétique qu'ils appellent « Bossy ». Ce dernier peut « optimiser votre esprit (...) et vous donner une jeunesse éternelle, mais seulement à certaines conditions : vous devez être prêts à abandonner vos croyances erronées. ». La plupart des humains préféreront s’accrocher à leurs convictions.
1956 : Double Étoile (Double star) par Robert A. Heinlein
John Bonforte dirige le Parti Expansionniste et est en passe de devenir l'homme fort du système solaire. Malheureusement, on le kidnappe à quelques jours d'une importante cérémonie sur Mars. Il faut impérativement trouver une solution pour qu'il y assiste ou les Martiens prendront son absence comme prétexte pour déclencher un conflit majeur avec les humains. La solution se nomme Lorenzo Smythe, un acteur au talent hors du commun. Il doublera Bonforte pendant quelques jours, le temps qu'on le retrouve. Mais, bien malgré lui, le Grand Lorenzo va devoir tenir le rôle plus longtemps que prévu et prendre des décisions dont dépendra le sort de l'humanité.
1958 : La Guerre des modifications (The Big Time) par Fritz Leiber
Les Araignées et les Serpents se livrent une guerre en modifiant l'histoire de l'humanité, et d'autres espèces, tant à l'époque moderne qu'à des milliards d'années dans le passé et l'avenir. Greta Forzane, la narratrice principale, sert dans une station de récupération, un endroit hors du temps, sorte de cabaret dédié au repos des soldats. Tous sont mélancoliques et fatalistes car ils ont conscience que la guerre ronge le continuum espace-temps et qu'ils n'auront finalement plus d’Histoire à manipuler, plus nulle part où aller. Un jour, ils ont la surprise d'apprendre que l'équipe à peine arrivée doit aussitôt repartir, pour une mission de la dernière chance qui pourrait donner le coup de grâce au Temps. Révolté, l'un d'eux s'arrange pour sceller l'Endroit. Soldats et « amuseurs » s'affrontent pour trouver la clé de ce huis clos et éviter la colère de leurs chefs inconnus.
1959 : Un cas de conscience (A Case of conscience) par James Blish
À cinquante années-lumière de la Terre, sur la planète Lithia, quatre savants envoyés par l'ONU étudient les conditions d'exploitation de l'énergie thermonucléaire. Mais ce qui frappe particulièrement l'un d'entre eux, le jésuite Ruiz-Sanchez, c'est moins le fait que les habitants de Lithia soient d'énormes sauriens intelligents que leur vie heureuse en l'absence de tout système politique, économique et religieux. Or ce nouvel Eden n'est-il pas tout simplement l'oeuvre de Satan ? Et si Satan est lui aussi créateur... Et si c'est au bonheur qu'il vise... Le plus redoutable cas de conscience, en vérité.
Copyright La taverne de faust [http://andani.fr]