Prix Hugo 1940s.

Panorama des livres de science-fiction et de fantastique avec le texte de la quatrième de couverture.

Récompense les œuvres de science-fiction ou de fantasy les plus novatrices

1939 : L'Épée dans la pierre par T. H. White
En pays de Grimoirie, le tout jeune Arthur rencontre un Merlin et commence auprès de lui un apprentissage des plus anticonformistes... Moins qu'à la politique et aux armes, le futur roi s'initie aux secrets de la nature et au mystère du monde animal dans une cascade de métamorphoses : il est ainsi changé en poisson, en blaireau ; il apprend le langage des faucons et leurs règles de vie ; se trouve confronté à la société guerrière et totalitaire des fourmis, face à l'univers pacifiste et libre des oies sauvages ! Autant d'initiations à la liberté, à l'indépendance et à l'adresse, en attendant de trouver Excalibur, la fameuse épée dans la pierre...
1941 : À la poursuite des Slans (Slan) par A. E. VAN VOGT
Jommy Cross, neuf ans, est pourchassé. L'humanité a juré sa perte. Car Jommy est un Slan, un mutant télépathe doué de capacités surhumaines. Le dictateur président Kier Gray et son âme damnée, John Petty, le chef de la police secrète, le traquent sans merci. Les Slans sont-ils vraiment des êtres cruels issus de l'imagination démente d'un savant irresponsable ? Sont-ils les tortionnaires dont on raconte encore les exactions avec des frissons d'horreur ? Jommy refuse de s'y résoudre. Il n'est pas un monstre et le prouvera, grâce à l'héritage fabuleux que lui a légué son père. Mais il lui faut d'abord survivre et grandir en dépit de ceux qui lui veulent du mal...
1943 : L'Enfant de la science (Beyond This Horizon) par Robert A. Heinlein (sous le nom de Anson McDonald)
Dans ce temps-là il n'y aura plus de pauvres, de malades, d'infirmes. L'homme jouira d'une liberté immense. Tout sera réglé pour le mieux. Les soucis d'argent, les conflits politiques, les guerres (atomiques, comme celle de 1970, ou génétiques), le rhume des foins... souvenirs ! Dans ce temps-là les hommes ne pourront faire autrement que d'être heureux. Terriblement heureux. Et pourtant, un matin, tout se mettra à aller mal pour Hamilton Felix. Sa carte chromosomique est splendide : c'est pourquoi la commission génétique a décidé qu'il doit être père. Il suffira qu'il dépose quelques millions de gamètes à la Banque Génétique, pour aider à la réalisation du bébé optimum. Seulement, voilà, Hamilton Felix, n'a pas envie d'avoir un héritier. Il n'a pas l'impression que la vie en vaille la peine... Traqué par le gouvernement, mêlé à une révolution, Hamilton Felix finira quand même par être père. Et le lecteur connaîtra comment on peut-être heureux dans une époque qui a banni les ennuis et les catastrophes.
1944 : Ballet de sorcières (Conjure Wife) par Fritz Leiber
Regardez votre femme... ou celle d'un autre. Maintenant imaginez-la en sorcière. Imaginez que toutes les femmes sont des sorcières et que les hommes ne font que se soumettre à leurs charmes... non, pas ceux-là... Des charmes, sorts, conjurations et envoûtements non dénués de danger. Incroyable ? C'était aussi l'avis de Norman Saylor lorsqu'il apprit que sa femme pratiquait la sorcellerie. Il l'obligea à y renoncer. Et l'enfer se déchaîna. L'enfer ? Oui. L'enfer !
1945 : Shadow Over Mars par Leigh Brackett
Lorsque Rick atterrit sur Mars, ses années vécues avec son intelligence et ses prouesses physiques ne le mènent nulle part. Il se cache dans une maison, où la voyante prédit qu'il est venu sauver Mars, que son ombre est sur Mars. Rapidement, il assassine la voyante dans un duel impromptu. Il est réduit en esclavage, travaillant à extraire le Farrellium de Martian pour la Farrell Company, propriété d'un Terrien malfaisant, sans aucun respect pour la sécurité des travailleurs. Rick réussit une évasion audacieuse avec l'espionne Mara, une belle femme aussi volontaire que Rick. Notre anti-héros est capturé par un souverain martien, doté du collier royal, crucifié, et juste après avoir été sauvé, Mara est emmenée par le méchant, ... Black. Après avoir fomenté une rébellion réussie, il est trahi par ses camarades, mais il continue de chercher Mara. Avec un peu de ruse, quelques tests de stress mentaux et des prouesses physiques, son audace est enfin récompensée. Avec Mara, il envisage de laisser Mars aux constructeurs de routes.
1946 : Le Mulet (The Mule) par Isaac Asimov
Le Mulet est un personnage du Cycle de Fondation. Il apparaît dans les livres qui portent les titres Fondation et Empire et Seconde Fondation et y représente l'un des plus grands conquérants que la galaxie ait connu. C'est un mutant capable de modifier les émotions d'autrui, individuellement ou en masse. Il utilise cette capacité pour les convertir à sa cause. il commence par convertir mentalement une bande de pirates, puis une planète entière. Il s'empare alors du royaume de Kalgan, puissant sur le plan militaire, en modifiant les émotions de son roi. Il finit par conquérir la Fondation. Le conquérant nomme son empire « Union des mondes » et se donne le titre de « Premier Citoyen de l'Union ». Il fait de Kalgan sa capitale. Pendant la conquête de la Fondation et de son réseau commercial, et encore quelque temps après, personne ou presque ne connaît son visage. Les personnes dont les émotions sont modifiées se comportent normalement à tout autre point de vue, et conservent leur capacité de raisonnement aussi bien que leur mémoire et leur personnalité ; s'ils sont conscients d'être manipulés, ils ne souhaitent pas résister. Tout ceci donne au Mulet la capacité de mettre en échec le plan Seldon en infirmant l'hypothèse selon laquelle aucun individu ne pourrait avoir un effet mesurable sur les tendances historiques et sociales de la galaxie.
Copyright La taverne de faust [http://andani.fr]