Attention

L'attention est si profondément engagée dans la totalité de la vie mentale qu'il faut un effort d'abstraction pour la dégager des autres opérations et la considérer en elle-même à la lumière de l'esprit.

1. Description générale.

C'est qu'elle est précisément cette lumière de l'esprit orientée, dirigée vers un point précis. On pense à une focalisation des rayons de la conscience, au faisceau d'un projecteur braqué sur un objet. Mais dans cette application même la conscience fait effort et se concentre. L'attention est un acte de concentration de l'esprit sur un objet et c'est la vie mentale tout entière dans son effort de concentration. C'est dire la richesse d'une telle opération, ses multiples implications et la difficulté d'une analyse exhaustive. On distingue plusieurs formes d'attention.

1-1) L'attention externe ou interne.

L'attention est dite externe quand elle est sensorielle ou perceptive, quand elle anime la connaissance sensible et lui donne sa direction.
Externe également l'attention motrice, celle que nous prêtons machinale­ment à nos mouvements ou dont nous animons les réactions sensori-motrices de façon à les rendre à la fois automatiques et intelligentes. L'exercice et l'habi­tude ont permis des coordinations de gestes destinés à s'exécuter automati­quement, mais non sans l'accompagnement d'une attention précise qui s'est en quelque sorte coulée dans le corps et qui lui demeure immanente.

L'attention est dite interne quand elle reste à l'intérieur de l'esprit et ne s'applique pas directement à un objet extérieur. En un sens tout objet est intérieur, mental, pour le sujet qui se le représente, qu'il se projette du dedans ou du dehors sur l'écran de la pensée. Toutefois il y a phénomène d'attention interne quand l'esprit se fixe soit sur ce qui est en lui, soit sur lui-même en se réfléchissant.

1-2) Attention et réflexion.

Ainsi l'attention interne est toujours réflexion. Toutefois il faudrait dire plus exactement : réflexion quand l'attention porte sur des idées, observation de soi ou introspection quand elle porte sur le moi lui-même, analyse réflexive ou conscience réflexive quand il s'agit de la connaissance que prend l'esprit de ses opérations en vue de les analyser et de les expliquer (dans le travail que nous faisons en ce moment par exemple). LEIBNIZ disait : « La réflexion est l'attention à ce qui est en nous. »
Bien entendu ces modalités d'attention ne sont pas exclusives l'une de l'autre. La réflexion est le plus souvent l'attention que l'esprit se prête à lui-même par surcroît tandis qu'il se fixe sur un objet, sensible ou intelligible.
Devenue réflexion l'attention anime ces beaux actes de l'esprit qui s'appellent spéculation intellectuelle en général, méditation philosophique, contemplation esthétique, oraison religieuse; extase enfin, à la cime d'une conscience qui reçoit sa lumière plus qu'elle ne la donne. N'oublions pas le recueillement.

1-3) Attention volontaire ou spontanée.

La véritable attention est par essence volontaire. On appelle cependant attention spontanée et quelquefois passive celle qu'on prête à soi-même ou à un objet malgré soi, sans avoir dirigé l'esprit de ce côté. C'est également celle que nous prêtons aux choses en vertu de nos goûts et de nos tendances, sans autre réflexion, par une inclination spécifique de la loi d'intérêt. La conscience est alors sollicitée, elle subit une sorte d'attraction qui s'exerce sur elle et la captive.
L'attention volontaire et réfléchie est celle dont le faisceau est braqué par le sujet dans une direction qu'il a choisie intentionnellement. Elle manifeste l'initiative du sujet plutôt que le privilège de l'objet et elle s'accompagne d'un effort mental conscient. BERGSON nous dit : « L'attention volontaire, celle qui s'accompagne ou qui peut s'accompagner d'un sentiment d'effort diffère de l'attention machinale en ce qu'elle met en oeuvre des éléments psychologiques situés sur des plans de conscience différents. »

L'attention est une importante fonction, une synthèse mentale. Il faut en étudier les difficultés et les conditions.

Copyright Le grenier de Clio [https://monsite.fr]