Myanmar (Birmanie) Myanmar (Birmanie)
Livres
Nom: Birmanie, officiellement Union du Myanmar
Capitale: Naypyidaw
Superficie: 678 500 km²
Population: 47,8 millions d'habitant en 2008
Fuseau horaire: UTC + 6h30
Devise: Kyat divisé en 100 pyas
PIB par hab (2007): 904 $
IDH (2007): 0,587
Langues: Birman (Karen 20% , môn, shan)
Religion: bouddistes 89%, chrétiens 5%, musulmans (4%)


Le pouvoir est temporairement aux mains d'un «Conseil d'État pour la restauration de la loi et de l'ordre» de 19 membres. L'élection pluraliste et au suffrage universel d'une Assemblée de 487 membres a eu lieu en 1990. Elle ne peut exercer son pouvoir, alors qu'elle devait élire à son tour un Conseil des ministres et un Conseil d'État, dont le président aurait été le chef de l'État.


Le nord et l'ouest sont montagneux. Le point culminant est le Hkakabo Razi, dans l'État Kachi, à 5 881 m. À l'est se trouve le plateau Shan, le long de la frontière avec la Thaïlande. Le centre et le sud sont des terres basses tropicales.
Principales villes: Rangoon, Mandalay, Moulmein, Pagan, Pegu, Bassein, Akyab, Myeik
Fleuves principaux : Irrawaddy (2 090 km), Salouen (2 400 km).


Climat tropical, soumis au régime de la mousson ; jusqu'à 5 000 mm de pluie dans le sud, de mai à octobre.
Mandalay

Moy. Jan. Fev. Mars Avr. Mai Juin Juil. Aout Sept. Oct. Nov. Déc.
Max. 23 25 28 31 30 29 28 29 29 18 25 23
Min. 7 9 12 16 20 22 22 22 21 18 14 10
Pluie 7 15 19 36 127 237 170 123 90 185 38 6


Le pays dispose d'un riche potentiel agricole, forestier et minéral qui n'a jusqu'ici pas été exploité de manière satisfaisante, en raison de la fermeture du pays sous le régime du général Ne Win, d'un sous-développement des infrastructures et des moyens de communication. L'agriculture vivrière occupe la majorité de la population.

 


Liens


Progressivement occupée par les Pyu, Tibéto-Birmans venus de l'Inde, la vallée de l'Irrawaddy est le théâtre, pendant un millénaire, d'une lutte pour la suprématie entre ceux-ci et les Môn qui sont définitivement supplantés au XVIIIe siècle. Entre-temps, les Chan, venus de Thaïlande, occupent le plateau oriental et, au XIIIe siècle, brûlent la capitale occupée par les Mongols. De 1752 à 1885, la dynastie Konbaung étend son territoire jusqu'à l'Assam et installe la capitale à Rangoon. Les Britanniques annexent la Birmanie à l'empire des Indes en 1886. Séparée des Indes britanniques en 1937, la Birmanie est occupée par les Japonais de 1942 à 1945. Indépendante en 1948, l'Union birmane entre aussitôt dans l'ère des rébellions séparatistes karen et kachin auxquelles s'ajoute, dans les villes, un soulèvement communiste.

À la suite de l'échec, en 1962, du socialisme bouddhique de U Nu, le général Ne Win établit un régime de dictature militaire jusqu'en 1988, rythmé par les rébellions, la répression, les massacres de musulmans et les conflits sporadiques avec la Chine. L'armée, qui s'est affirmée comme la principale institution du pays à la faveur de son expérience contre les guérillas et les trafiquants de drogue, reprend le pouvoir en 1988 après un court intermède et un soulèvement démocratique réprimé dans le sang. L'opposition remporte les élections de mai 1990, mais la junte militaire refuse de céder le pouvoir. L'Union birmane devient l'Union de Myanmar en 1989.

Page d'accueil retour Livre d'or © Rêv'Errances 2007 - 2010 Carte suite mél