Laos Laos
Livres
Nom: République Démocratique Populaire Lao
Capitale: Ventiane
Superficie: 236 800km²
Population: 6 millions d'habitant en 2008
Fuseau horaire: UTC + 7h
Devise: Kip
PIB par hab. (2007) : 2165$
IDH (2007): 0,619
Langues: Lao
Religion: bouddhistes (90%), animistes

politique
Le président du parti unique (le Parti révolutionnaire du peuple, communiste), également Premier ministre, détient le pouvoir. Un Congrès national entérine le choix du président et du gouvernement.

geographie
Le pays est principalement montagneux, à l'exception de la plaine des Jarres, au nord, et de la vallée du Mékong et des bas plateaux, au sud. Le point culminant est le Phou Bia, sur le plateau de Tran-Ninh, à 2 817 m dans la cordillère annamitique. La forêt primaire, très dégradée par la culture sur brulis, couvre plus de la moitié du pays.
Fleuve principal : Mékong (4 000 km).


Climat tropical, saison sèche d'octobre à avril, saison des pluies de mai à septembre avec de fortes pluies de mousson.
Moyennes annuelles à Vientiane.

Moy. Jan. Fev. Mars Avr. Mai Juin Juil. Aout Sept. Oct. Nov. Déc.
Max. 30° 32° 35° 36° 34° 33° 32° 32° 32° 32° 30° 29°
Min. 17° 19° 22° 24° 25° 25° 25° 25° 23° 20° 20° 16°
Pluie 4 mm 18 28 57 167 202 210 235 220 54 8 4


Les guerres, les inondations et la sécheresse ont réduit le Laos à un état de misère profonde. Depuis 1986, le pays s'ouvre lentement à l'extérieur et à l'économie.


Grands paniers tressés, chapeaux de paille, soieries et cotonnades de très bonne qualité, objets sculptés en bois ou en corne, cruches et jarres en terre cuite, cuillères en bois.

 


Liens

histoire
Le royaume du Lan Xhang — «Million d'éléphants» — a été établi en 1353 par le prince bouddhiste Fa Ngum, aidé par une armée khmère, qui fait de Luang Prabang sa capitale. En 1563, la capitale fut déplacée à Vientiane. Divisé en trois royaumes en 1707-1711, le pays est envahi par le Siam. Oum Kham, roi de Luang Prabang (1869-1895), se place sous la protection française en 1887. Le Siam et la Grande-Bretagne reconnaissent, dans une série de traités, le protectorat français. Mais des soulèvements antifrançais ont lieu à Savannaket en 1901 et sur le plateau des Boloyens entre 1911 et 1936 au cours du règne de Sisavang (1904-1959).

Souphanouvong

En 1945, le prince Souphanouvong, profitant de la défaite japonaise, proclame l'indépendance. En 1946, la France remet le roi sur le trône. Réfugiés à Bangkok, les nationalistes créent le Neo Lao Issara (Front des Laos libres). En 1949, le pays devient indépendant au sein de l'Union française. Le prince Souvanna Phouma se rallie à Vientiane. En 1956, Souphanouvong crée le Neo Lao Haksat, front patriotique contrôlé par les communistes. Après une période d'union nationale et de neutralisme, un coup d'État organisé par la CIA porte Phoumi Nosavan au pouvoir.

Le Laos bascule en 1964 dans la nouvelle guerre d'Indochine. Base arrière des Nord-Vietnamiens, victime d'incursions thaïlandaises, le pays est bombardé par l'US Air Force. La CIA y entretient une armée constituée de Hmongs, minorité montagnarde cultivant le pavot. Les communistes prennent le contrôle d'une partie du pays. Les accords de Paris de 1973 entérinent la défaite américaine sur le terrain. En 1974, Souphanouvong forme un gouvernement. En 1975, il proclame la République démocratique populaire, après l'abdication du roi Savang Vatthana. En 1977, il signe un traité d'amitié liant le pays au Viêt-Nam. Les communistes pro-chinois et anti-vietnamiens forment un Front national de libération en 1980. Souphanouvong démissionne en 1986. Phoumi Vongvichit lui succède. Les premières élections législatives depuis 1975 ont lieu en 1989

Page d'accueil retour Livre d'or © Rêv'Errances 2007 - 2010 Carte suite mél