1- CHIRAZ
zpays

Chiraz est située à une altitude de 1486 mètres, au pied des monts Zagros. Elle fut un moment la capitale de la dynastie Zand (1750 - 1794). Le dernier Shah a investi de grosses sommes d'argent pour rendre à Shiraz la grandeur de la Perse Achéménide.
De nos jours la ville n'a plus la faveur du gouvernement révolutionnaire d'autant plus qu'elle revendique la première invention du vin et le cépage syrah serait originaire de cette région.


Le palais du Bâgh-e Erâm

Mais chez les Iraniens Chiraz évoque un art de vivre incomparable, fruit d'une civilisation millénaire. Le berceau des deux principales dynasties perses (achéménide et sassanide) se trouve a proximité d'importants sites historiques de la Perse antique comme le site de Persépolis ou de Pasargades. Chiraz, ville des roses, des rossignols et de l'amour, s'enorgueillit d'être la patrie des poêtes puisqu'elle est la ville natale d'Hafez et de Saadi. Mais en arrivant à Chiraz on est un peu déçu les jardins si célèbres d'antan ont disparu et les édifices ne datent que du XVIIIe siècle. Les principaux monuments se situent au centre ville sur la rive sud de la rivière Khoshk.
La citadelle de Karim Khân en brique est surtout remarquable par l'inclinaison de ses tours de plus la visite n'est pas possible puisque les bâtiments sont occupés par la municipalité.
En continuant sur l'avenue Khane-e Zand on arrive au bazar et à la mosquée du Régent (masdjed-e Vakil) qui a été restaurée au XIXe siècle et qui est surtout intéressante par ses faiences haft rangi de couleurs roses et vertes.

Click for Chiraz, Iran Forecast

La construction de l'avenue Zend a coupé le Bazar en deux et dont le plafond, très haut, est orné de très belles voutes en briques.


Le mausolée d'Hafez

Mausolée de Sâh Cheragh
Le mausolée de Shâh Cheragh est reconnaissable à son dome en forme de bulbe étroit. A l'intérieur se trouve le cénotaphe de Ahmed ibn Musâ, frère de l'imam Rezâ mort à Shiraz en 835
Ce site est un lieu de pélerinage important pour musulmans shi'ites et la visite est en principe interdite aux non-musulmans. La salle est entièrement couverte de miroirs bisautés qui laissent l'heureux visteur stupéfait. Les photos ne rendent malheureusement pas cette luminosité éblouissante (photo 19 à 24)

Bâgh-e Eram
Si les célèbres jardins n'existent plus beaucoup Shiraz compte toutefois plusieurs jardins plublics appréciés par les citadins. Le plus célèbre est sans doute le Bâgh-e Erâm, rien moins que les jardins du paradis, avec son pavillon qâdjâr du XIXe siècle dont la façade ornée de mosaiques se reflète dans les eaux vertes du bassin.

Mausolées des poètes
Mais les monuments considérés par les iraniens comme les plus importants de la ville sont les deux mausolées d'Hafez et de Saadi. Beaucoup de jeunes gens (en ce mois de juin les cours viennent de prendre fin) et de moins jeunes viennent se promener dans ces lieux.

Iran


Page d'accueil retour Livre d'or © Rêv'Errances 2009 mél suite Carte