Reverrances

Ethiopie

Histoire :

A partir du IVe siècle et pendant le premier  millénaire de notre ère, le christianisme s'implante durablement dans le royaume d'Aksoum. Du VIIe au XVIIIe siècle, l'affrontement entre le christianisme et l'islam profite aux Gallas animistes du sud, qui occupent le plateau éthiopien. Theodoros Ier (1855-1868) crée un empire, organise une armée de métier et des finances publiques. Johannes IV (1872-1889) affronte les puissances occidentales, les Egyptiens et les Soudanais. Ménélik II fonde Addis-Abeba en 1887. Proclamé empereur en 1889, il est contraint à signer un traite avec l'Italie, qui annexe l'Erythrée et établit un protectorat sur l'Ethiopie. Une guerre s'ensuit. La victoire de Ménélik est incertaine.

En 1906, il est contraint d'accepter le partage d'influence de trois puissances européennes, la France, l'Angleterre et l'Italie. Devenu empereur sous le nom de Haïlé Sélassié 1er en 1930, le ras Tafari fait entrer l'Ethiopie a la SDN en 1923. Attaquée par l'Italie de Mussolini en 1935 et abandonnée par la SDN, l'Ethiopie se défend héroïquement et remporte des victoires avant de céder devant les bombardements des populations civiles. L'empereur s'enfuit. Annexée, l'Ethiopie est libérée en 1941 par les Britanniques. Indépendante en 1942, elle récupère l'Erythrée en 1952. Une Constitution institue un Parlement en 1955. Dotée d'une université, Addis-Abeba devient en 1963 le siège de l'OUA. L'empereur qui combat depuis 1962 les indépendantistes érythréens, est renversé par des officiers qui se réclament du marxisme-léninisme en 1974. Aidés par les Soviétiques et les Cubains, ils partent à la reconquête des provinces sécessionnistes de l'Ogaden, envahi par la Somalie, et de l'Erythrée.

A partir de 1983, la sécheresse et la famine provoquent de nombreuses victimes ainsi que des exodes de populations. Le régime militaire engage alors une déportation systématique des populations du nord vers le sud. En échange d'une substantielle aide militaire et financière, le régime organise l'émigration vers Israël des juifs éthiopiens, les Falashas. Le parti unique est crée en 1984. En 1987, le conseil militaire, auteur du coup d'Etat de 1974, est dissous. Le lieutenant-colonel Mengistu Haile-Maryam est élu président. Cinq régions autonomes sont créées. En 1988, un traité met fin au conflit avec la Somalie. En 1989, les troupes cubaines quittent le pays.

En 1991, les armées du front uni constitué par les séparatistes du Tigre, de l'Erythrée et de l'Ogaden passent a l'offensive et marchent sur Addis-Abeba, qui tombe peu après. De 1991 jusqu'en 1995, le pays est dirigé par un gouvernement de transition qui est chargé de mener l'Éthiopie vers un régime démocratique.

En 1994, l'assemblée constituante vote la ratification de la nouvelle Constitution qui entre en vigueur en août 1995. La République fédérale démocratique d'Éthiopie est officiellement proclamée; elle est divisée en neuf régions et deux villes-régions. En 1998, l'Érythrée envahit l'Ethiopie et déclenche une guerre qui va durer deux ans et qui fait plus de 80 000 morts et qui voit la victoire des troupes éthiopiennes.

Politique :

xxx

Economie :

Les guerres de sécession en cours ravagent le pays. Famine et misère furent longtemps le lot de la population, rurale dans sa majorité. Le café est la principale source de devises.