COSTA RICA

NOTES de VOYAGE

Etape 1 : SAN JOSÉ - POAS - LA FORTUNA

San José

Avec ses 1,5 millions d'habitants, la capitale du Costa Rica, située à 1100m d’altitude, est une ville animée mais qui présente peu d’intérêt en terme d’architecture.

Puis départ pour la découverte du Parc National du volcan Poas qui est partiellement visible à cause des fumerolles qui s'en dégagent.

En route pour la Fortuna située au pied du volcan Arenal. Cette petite ville portait le nom d'El Burio avant l'éruption de 1968 mais ayant été épargnée elle prit le nom actuel. La terre est devenue très riche comme le prouve la traversée de nombreuses plantations de fruits. En soirée, les amateurs ont pu se delasser dans des thermes d'eaux chaudes provenant du volcan.

Etape 2 : PARC NATIONAL ARENAL

Parc national Arenal

Vous visiterez le Parc Arenal et vous baladerez sur les sentiers. On va se balader entre cratères et lacs et dans le parc du volcan Arenal, le long des anciennes coulées de lave à la découverte d’une flore renaissante. On distingue aisément les nombreuses coulées de lave qui se sont frayées un chemin jusqu'à la base de la montagne en brulant tout sur leur passage. Après 500 ans d'inactivité, le matin du 29 juillet 1968, après 10 heures d’activité sismique intense, l’Arenal est entré en éruption de façon explosive.

Puis route pour Monteverde en contournant le lac Arenal qui abrite l'un de plus grands barrages hydroélectriques du pays. L'arrivée à Monteverde se fait en partie par une piste.

Etape 3 : MONTEVERDE

Papillon

Visite de la réserve naturelle de Monteverde : luxuriante forêt tropicale humide, peuplée de plus de 300 espèces d'oiseaux et de quelques animaux comme les iguanes ou les coatis très facilement observables car ils attendent le touriste au bord de la route.

Il y a aussi de très nombreux et magnifiques papillons à découvrir dans des serres fleuries spécialement amenager

On a la possibilité de participer à un "canopy tour" mais avec le vent violent qui souffle ça ne me dit rien d'aller me balancer entre les arbres surtout que nous en avons eu un avant gout sur les simples passerelles. En plus c'est un vent puissant et continu, il souffle sans arrêt et non pas en rafale comme le mistral dont j'ai plus l'habitude.

Ce voyage en Amérique centrale se poursuit au Nicaragua